image

Biochar : sols vivants, économie circulaire et lutte climatique

Rediffusion terminée

Le biochar s’inscrit d’abord dans une logique d’économie circulaire, puisqu’il est produit, au Québec, à partir de biomasse forestière. Puis, étant carbone négatif, il a le potentiel de séquestrer d’importantes quantités de gaz à effet de serre dans le sol et pour très longtemps. Enfin, grâce à ses propriétés uniques, dont son ultra-porosité, il permet notamment de créer un habitat unique de protection et de reproduction de la flore microbienne du sol, un aspect encore méconnu en horticulture.

Informations complémentaires :

-Lien vers le produit sur le site des Jardins de l'Écoumène : https://www.ecoumene.com/produit/produits-horticoles/sol-vivant/amendements/biochar-systeme/

-Le biochar est légèrement basique (il contient très peu de cendre).

-Pour les grandes quantités, il est aussi possible d’acheter des "big bag" de 350 kg, à prix plus avantageux. Pour conteneurs souples de 350 kg, écrire à info@biocharsysteme.com

-Il est possible d'aller chercher le produit directement sur place aux Jardins de l'Écoumène pour éviter les frais de livraison.

-Guide d’application et recommandations : https://www.ecoumene.com/wp-content/uploads/2021/02/application-systeme-biochar-web-liens-7.pdf

Commentaires des participants : La Faculté d'agriculture de l'Univ. Laval a une chaire de recherche sur le biochar et plusieurs thèses sont disponibles gratuitement. il suffit de rechercher 'biochar et Université Laval' -https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/25931 ; https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/28120?locale=fr ; https://www.fsaa.ulaval.ca/portail-videos/lister_videos/details/leffet-des-biochars-sur-les-rendements-de-la-tomate-et-du-poivron-de-serre/ ; https://corpus.ulaval.ca/jspui/bitstream/20.500.11794/27582/1/33412.pdf. JD Brisson

Jean-François Lévêque

La naissance des Jardins de l’écoumène en 2001 a exaucé le rêve de ses deux fondateurs, Guylaine et Jean-François, d’offrir des semences potagères biologiques de qualité, tout en assurant la survie de certaines lignées patrimoniales importantes pour le maintien de la biodiversité. Au fil des ans, ses recherches et ses expérimentations ont fait de lui une personne-ressource incontournable en ce qui a trait à la culture biologique, la permaculture et l’autosuffisance énergétique et alimentaire.


Voir le site Web