image

Agriculture urbaine et développement durable

Rediffusion terminée

Devant les limites de la biosphère pour maintenir son homéostasie face à l’impact des activités humaines, le développement durable propose une nouvelle façon de mieux vivre entre humains dans le respect des équilibres naturels et de la biodiversité. Pour nourrir une population croissante et qui sera urbanisée à 75% en 2050, l’agriculture conventionnelle présente des impacts majeurs à l’échelle planétaire. La conférence portera sur les synergies qu’on peut identifier entre l’agriculture urbaine et les Objectifs de développement durable des Nations Unies, cadre de référence de la nouvelle stratégie de développement durable de la Ville de Québec.

Biographie du conférencier :

Claude Villeneuve est biologiste. Depuis plus de 40 ans, il partage sa carrière entre l'enseignement supérieur, la recherche et les travaux de terrain en sciences de l'environnement.

En 2001, il a créé le programme de DÉSS en éco-conseil à l’UQAC qu’il a dirigé jusqu’en 2016 et il a piloté la création de 5 programmes courts permettant la maîtrise par cumul en éco-conseil. Il est actuellement professeur titulaire au département des sciences fondamentales de l’UQAC et dirige la Chaire en éco-conseil et l’infrastructure de recherche « Carbone boréal ».

Il est un spécialiste internationalement connu pour ses travaux sur le développement durable et l’analyse systémique de durabilité. Deux outils issus de ses recherches ont été adoptés par les Nations Unies en 2017.

Il a publié treize livres dont cinq sur les changements climatiques. Tout au long de sa carrière, il a reçu de nombreuses récompenses pour la qualité de son travail. En 2016, il a été nommé personnalité forestière de la région du Saguenay-Lac-Saint Jean. En 2017, il a reçu la médaille Paul Harris du Rotary International pour sa contribution à l’avancement mondial du développement durable. En 2018, il a reçu le prix d’excellence de l’Université du Québec en enseignement volet leadership.

Crédits photo : Jeannot Lévesque, photographe

Information complémentaire :

-Livre intéressant : La révolution agroécologique, de Alain Olivier https://ecosociete.org/livres/la-revolution-agroecologique

-Guide sur l'intégration des ODD en milieu scolaire : https://www.ihqeds.ulaval.ca/fileadmin/Fichiers/05-Publications/Guide-action-2020-Accompagner-demarche-integree-DD-milieu-scolaire.pdf

Carbone Boréal

Carbone boréal est à la fois un programme de compensation de gaz à effet de serre (GES) par plantation d’arbres et une infrastructure de recherche de l’UQAC.

Carbone boréal permet aux organisations et individus de compenser des émissions de gaz à effet de serre (GES), provenant de leurs entreprises, organismes, activités, vie de famille, etc. Les plantations servent également de dispositifs de recherche universitaire, disponibles à la communauté scientifique.

Mis sur pied en 2008, Carbone boréal est devenu officiellement une infrastructure de recherche de l’UQAC au printemps 2018 assurant la pérennité du projet. L’infrastructure de recherche est sous la supervision d’un professeur responsable et d’un comité exécutif. Un comité scientifique est également mandaté pour discuter des enjeux scientifiques. Les plantations de Carbone boréal sont rendues disponibles aux chercheurs et chercheuses à l’interne ou à l’externe de l’UQAC qui souhaitent utiliser les dispositifs et ressources associées pour effectuer des travaux de recherche.

Les gouvernements, entreprises et le public, en plus de pouvoir compenser des émissions de GES, bénéficient des travaux menés sur le réseau de plantations puisqu’ils font avancer les connaissances sur les changements climatiques.

Lire la suite

Documents